La Route des Grands Crus en bourgogne

Vous aimez les paysages grandioses et les villages charmeurs ? Les grands vins et les terroirs d’exception ? Les noms Vougeot, Puligny Montrachet ou Côte de Nuits chatouillent vos oreilles et émoustillent vos papilles ?

Venez : on vous emmène sur les routes des vins de Bourgogne !

Il existe plusieurs itinéraires qui vous conduiront de Dijon jusqu’à Mâcon. En voiture, à pied ou à vélo, vous emprunterez d’abord la Route des Grands Crus, plus connue sous le nom de « Champs-Elysées de la Bourgogne ». Prolongez ensuite la découverte par la Route touristique des Grands vins puis par la Route des vins du Mâconnais-Beaujolais. Vous êtes d’humeur aventureuse : faites donc un crochet par la Route de Pouilly-Sancerre qui vous conduira, le long de la Loire, aux portes du Berry.

 

Prêts à en prendre plein les yeux ? C’est parti ! 

A nous les grands crus !

Quel joli point de départ que la ville de Dijon. Difficile de résister au charme des maisons à colombages, des hôtels particuliers et des rues médiévales classées au patrimoine de l’Unesco. Pour mieux connaître leur histoire, suivez le parcours de la chouette mis en place par l’office de tourisme. Muni d’un livret ou de votre smartphone, vous remonterez le temps en 22 étapes à travers la cité.

Avant de vous lancer à l’assaut des vignes, jetez un coup d’œil à 360° sur le paysage en montant au sommet de la Tour Philippe Le Bon, ancien observatoire astronomique de la capitale bourguignonne.

Vous avez hâte de vous rapprocher du vignoble ? Nous vous retrouvons à votre hôtel pour vous fournir vélos et explications sur votre parcours

  • Venez découvrir nos sorties en self-guided tour
  • Vous préférez marcher ? Pas de souci : pour vous, nous avons conçu des itinéraires dédiés qui allient randonnée et gourmandise…

En route pour une balade à travers les Champs-Elysées de la Bourgogne

En quelques minutes, vous voilà au milieu des vignes. Et quelles vignes ! Vous pénétrez dans l’appellation Gevrey-Chambertin, la plus importante du terroir des pinots noirs, la Côte de Nuits. Au fil des kilomètres, vous plongez au cœur des vins de Vosne-Romanée, Fixin, Chambertin-clos-de-Bèze, Flagey-Echézeaux, Richebourg et, bien sûr, Vougeot.

L’étape est incontournable. 

Majestueux, le château du Clos de Vougeot doit son existence aux moines de Cîteaux.  Au XIIe siècle, ils y construisirent des bâtiments pour exploiter la vigne. Depuis 1944, on n’y produit plus de vin mais on y cultive une histoire passionnante. La visite vous conduira notamment dans le cellier du XIIe siècle,  la cuverie et les immenses pressoirs médiévaux.

 

Bon plan : si vous n’optez pas pour une visite guidée, sachez que le château a mis en place des bornes interactives qui permettent de découvrir le lieu à son rythme et dans la langue de son choix (les explications existent en 10 langues !)

 

 

 Notre coup de coeur

A 3 km du château du Clos de Vougeot, près du vignoble de Romanée-Conti, n’hésitez pas à faire un crochet par le village de Concoeur et Corgoin. Vous y découvrirez une pépite : la ferme Fruirouge. Depuis quatre générations, la famille Olivier y cultive de délicieux fruits transformés sur place, à l’ancienne. En saison, vous aurez peut-être la chance de visiter les champs de cassis noir de Bourgogne et autres fruits rouges qui vous mettront l’eau à la bouche. Qu’à cela ne tienne : à la boutique, vous aurez de quoi vous régaler et faire des emplettes surprenantes comme ce ketchup au cassis, cette Vod’K6 ou encore une eau florale réputée pour ses bienfaits contre les rhumatismes.

Aloxe Corton

Pour le plaisir des yeux et des papilles

Des grains de cassis aux fruits de la vigne, il n’y a qu’un pas. Il est temps de reprendre la route des vins en direction de Nuits-Saint-Georges. L’évocation de ces bons produits vous a ouvert l’appétit ? Un peu avant votre destination, succombez à une halte à La Toute Petite Auberge de Vosne-Romanée. Vous y dégusterez d’incontournables et succulents escargots de Bourgogne ou encore une souris d’agneau confite quatre heures dans son jus au miel des Hautes-Côtes. Le tout en trempant vos lèvres dans un verre de Vosne-Romanée d’exception !

Puisque vous êtes à Vosne-Romanée, impossible de zapper la balade le long des vignes de Romanée-Conti. Elles sont au nord du village, derrière l’église. Si ce nom vous évoque quelque chose, c’est sans doute parce que ce vin – considéré comme le plus cher du monde – bat régulièrement des records dans les salles des ventes. En octobre 2018, un millésime 1945 s’est vendu 558 000 $ aux enchères à New York ! Si vous n’avez pas assez en poche pour vous offrir un millésime à la propriété, admirez le panorama : il est magnifique et gratuit !

 

Imaginarium

Que vous parcouriez la route des grands crus entre adultes ou avec des enfants, offrez-vous une étape divertissante et instructive à Nuits Saint-Georges.  L’imaginarium propose deux visites, couronnées d’une dégustation, qui vous permettront, à travers un spectacle sons et lumières ou des activités interactives, à percer les mystères des vins de Bourgogne.

Au passage, ne manquez pas de découvrir dans cet espace moderne la plus grande œnothèque de Bourgogne ! 

Nous quittons le paradis du pinot noir pour la séduisante côte de Beaune et ses vignes épanouies. D’emblée, le regard est captivé par la colline de Corton. A ses pieds s’étendent les vignobles de l’unique grand cru rouge de la Côte de Beaune, le Corton et l’unique grand cru blanc, le Corton Charlemagne. L’histoire veut que l’empereur à la barbe fleurie y ait possédé quelques vignes. 

 

Circuit vélo Pernand vergelesses

Que diriez-vous d’un autre petit détour ? (il est tellement difficile de résister à l’envie de tout voir…) Voici trois bonnes raisons d’aller jusqu’à Echevronne, à une dizaine de minutes de Pernand-Vergelesses. Le Domaine Lucien Jacob vous y attend. Ici, les vins sont le fruit d’une viticulture raisonnée et d’une vinification traditionnelle et méticuleuse. Sur ce terroir, la famille Jacob fait aussi pousser des arbustes fruitiers dont la production est transformée en liqueur (cassis, framboise, mûre). Enfin, Jean-Michel Jacob vous dévoilera un autre de ses talents. Sous ses doigts, le bois des fûts dans lesquels il a élevé ses meilleurs vins reprend vie, sous forme de sculpture. 

 

Hospices de Beaune

Vous voici aux portes de Beaune, capitale historique des vins de Bourgogne. La ville abrite l’un des plus prestigieux monuments historiques de France : ses Hospices bâtis au XVe siècle. Aujourd’hui célèbre pour la vente aux enchères annuelle des vins de son prestigieux domaine, l’Hôtel-Dieu était, à l’origine, un palais pour les pauvres. Richement coiffé de toits polychromes, le lieu est aussi éblouissant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Laissez-vous émerveiller par la voûte en carène de bateau de la salle des pauvres, la majesté de la cour intérieure, les cheminées gothiques de la cuisine ou encore l’ambiance de l’apothicairerie. 

 

 Notre bonne adresse

Cette visite vous a ouvert l’appétit ? Que diriez-vous d’acheter de quoi grignoter ? Place Carnot, la fromagerie Hess sélectionne avec amour des fromages locaux affinés qu’il ne vous restera plus qu’à marier avec un vin du pays… 

Histoire d’éviter les fausses notes, faites un tour dans la Mecque des passionnés de vins. Vous ne pouvez pas la manquer : elle est face à l’entrée des Hospices. Attention : si vous aimez les livres et le vin, vous pourrez y passer des heures ! Bien plus qu’une librairie, Atheneum est un puits de sciences sur les vins de Bourgogne mais aussi de France et du monde. Livres, guides, accessoires, vaisselle et, bien sûr, bonnes bouteilles : vous risquez fort de ne pas en ressortir les mains vides…

 

Crédit photo, Moutarderie Fallot

 Notre coup de coeur

Autre « monument » incontournable de Beaune, la dernière moutarderie indépendante et familiale de Bourgogne. Chez Fallot, on goûte les moutardes à la petite cuillère à la boutique (et c’est un régal !) et on boit les paroles de guides passionnés qui vous font découvrir le musée de la maison. Ne passez pas à côté sous prétexte que vous n’aimez pas la moutarde : vous pourriez bien avoir une révélation !

Rue de Beaune

Ne quittez pas Beaune sans une balade dans les rues de la cité, entre placettes et terrasses ensoleillées. 

 Notre conseil 

L’appareil photo est toujours à portée de main ? Nous vous conseillons une étape qui risque de vous subjuguer. Le château de Pommard a une devise : « tombez amoureux de la vie ». Dans l’environnement de ce domaine trois fois centenaire, vous verrez que ce n’est pas difficile. Ici, les dégustations sont conduites par des sommeliers et des professionnels formés par le Wine & Spirit Education Trust. Et pendant que les adultes apprennent à déguster le vin comme des professionnels, les plus jeunes ont, eux-aussi, droit à un parcours de découverte et une dégustation… de sirops de fruits bios. 

En quittant Beaune vers Meursault, observez la vigne et ses raisins. Vous voyez le changement de couleur ? Après Pommard, c’est le royaume des chardonnay : ces grains d’or pâle qui donnent des vins blancs aromatiques et élégants.

Entre Pommard, Volnay et Ladoix, faites provision de pinots noirs avant de passer aux chardonnays qui règnent en maîtres de Meursault à Santenay en passant par des appellations mythiques telles que Puligny et Chassagne-Montrachet. 

Paysage viticole Bourgogne

A Meursault, deux itinéraires s’offrent à vous.

1 – En obliquant vers Auxey-Duresses, le massif boisé vient faire de l’ombre aux vignes. Poursuivez votre route vers le village de Saint-Romain pour découvrir un paysage surprenant : des falaises blanches se dressent derrière les arbres.

 Notre coup de coeur

A quelques kilomètres de Saint-Romain, faites un détour par le village d’Orches. Blandine et François Rocault vous accueillent dans leur domaine viticole. Dire qu’ils sont passionnés par leur terroir est très en dessous de la vérité ! C’est simple : la famille cultive la vigne depuis 17 générations ! Ajoutez à cela une âme d’artistes : François est « vigneron-poète » et son fils Lucien, « viti-sculpteur ». Chez eux, vous pourrez donc vous réjouir le corps comme l’esprit. Leurs cinq chambres d’hôtes vous promettent un agréable séjour en Bourgogne. 

Et si on vous emmenait au bout du monde ? Rassurez-vous : il n’est pas loin ! En une dizaine de kilomètres, vous y êtes. A Cormot-Vauchignon, près du village de Nolay, en pleine nature, vous n’allez pas en croire vos yeux. Un cirque de falaises calcaires s’ouvre devant vous. Et au milieu (s’il y a de l’eau) coule une cascade. Ce site offre une belle randonnée balisée qui vous permettra de dire : le bout du monde n’est pas si loin, je l’ai atteint !

2 – Depuis Meursault, continuez votre route sur la D1138. Elle vous conduira tout droit aux grands crus les plus au sud de la Bourgogne. Sur cette terre rocheuse naît le plus grand vin blanc sec du monde. Savez-vous d’où vient son nom ? Au Moyen Age, un mont « rachet »désignait une colline sur laquelle ne poussait qu’une maigre végétation. Désormais, ce terroir possède ses lettres de noblesse puisqu’il compte cinq grands crus : Montrachet, Bâtard-Montrachet, Criots-Batard-Montrachet, Bienvenues-Bâtard-Montrachet et le Chevalier-Montrachet.

 Notre coup de coeur

Poussez la porte de la Maison Olivier Leflaive à Puligny-Montrachet. Dirigez-vous vers la Table et savourez un moment rare. Au travers d’un menu unique, c’est toute la Bourgogne qui flatte votre palais. Ces produits simples mais de grande qualité dont nous avons déjà parlé (moutarde Fallot, fromage affinés de chez Hess) sont sublimés. 

Paysage côte de Beaune

Tout au sud de la côte de Beaune, la route des Grands Crus se termine par… une station thermale. Alimenté par une source naturelle, Santenay conjugue l’eau et le vin (sans les mélanger !). Une belle église, des châteaux, un casino et un moulin à vent au milieu des vignes complètent le tableau de ce village situé au croisement de  la véloroute Beaune-Santenay et de la voie verte vers Nolay.

On vous dit un secret ? 

Entre Puligny-Montrachet et Santenay, faites un crochet par le village de Corpeau. A l’auberge du Vieux vigneron, Jean-Charles Fagot vous accueillera personnellement et vous proposera un bon menu bourguignon accompagné d’une sélection de vins de son domaine. Vous pouvez lui faire confiance, il sait de quoi il parle : chez lui on fait du vin depuis trois générations. 

Vous n’avez aucune envie de vous arrêter en si bon chemin ? La Bourgogne est loin de vous avoir livré tous ses secrets !